Pau : en route pour Graines de lecteurs

Graines de lecteurs

Bande de Zazous ! (Rouergue) est sélectionné au  festival Graines de Lecteurs à Pau.

© Camille Jourdy

Alors c’est parti pour une journée de rencontres scolaires le vendredi 17 mai, et le Forum des auteurs et des autrices, le samedi 18 mai, de 10h à 15h.

Avec un line-up de folie !

Manon Fargetton
Christophe Mauri
Claire Castillon
Valentine Goby
Anne-Gaëlle Balpe
Alexandre Chardin

Et c’était plus que chouette, la preuve en images :

 

Livre Paris : au programme !

Le Salon Livre Paris se déroule à la Porte de Versailles du 15 au 18 mars 2019.

 

Mon programme pendant ces 4 jours

VENDREDI

Conférence avec la Ligue des auteurs professionnels : Auteur professionnel, un métier, un statut, un avenir incertain

Vendredi 15 mars 2019 de 17 h à 18h
Stand CNL. F102


SAMEDI

Finale départementale des Petits Champions de la Lecture
Je représente la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse au sein du jury, aux côtés entre autres de Timothée de Fombelle et Rebecca Dautremer
Samedi 16 mars 2019 de 11 h à 12 h 30
Scène jeunesse. Stand T102


En dédicace sur le stand des éditions Slalom, à l’occasion de la sortie de mon nouveau roman L’inversion des pôles – Il n’en restera qu’un
Samedi 16 mars 2019 de 15 h à 16 h
Stand F72

© Terkel Risbjerg

Également en dédicace dans la foulée  sur le stand d’Auzou Éditions  pour mon roman Magda
Samedi 16 mars 2019 de 16 h à 18 h
Stand P44


LUNDI

Présentation des opérations Émergences ! et Voyage à Bologne de la Charte
En présence des différentes régions partenaires
Lundi 18 mars 2019 de 09 h 30 à 12 h
Espace atelier jeunesse


Conférence de presse des États généraux du Livre

Lundi 18 mars à 13 h
Stand CNL. F102

 

 

La Charte, plus vivante que jamais !

Le 13 février 2019, j’ai accepté (avec plaisir !) de devenir Président de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse. Engagé depuis trois ans dans l’association, j’explique ici les raisons de ce choix.

La Charte, plus vivante que jamais

Au moment d’intégrer la charte, en 2017, j’écrivais : « j’ai à cœur de donner à la Charte en retour : de mon temps, de mon énergie et de mon enthousiasme, pour qu’elle continue d’offrir autant aux auteurs émergents et confirmés. Bref, (…) tout ce qu’elle fait depuis toujours : aider, fédérer, mutualiser, faire progresser. Agir pour les auteurs, par les auteurs : être au cœur du collectif pour faire entendre nos voix et être plus forts ensemble. »

Deux ans plus tard, l’envie est intacte et plus chevillée que jamais. Les auteur·trice·s restent menacé·e·s, l’urgence est réelle, et il nous faut réaffirmer notre voix, dire haut et fort que sans nous, pas de livres, pas de littérature. Le mouvement #PayeTonAuteur, les méandres administratifs, nos rémunérations : la Charte est de tous les fronts et aide ses membres à mieux comprendre les enjeux qui les concernent, leurs contrats mais aussi à faire valoir leurs droits. Pour que l’association, comme la littérature jeunesse, restent un maillon incontournable et bien vivant de la chaîne du livre.

Si j’accepte aujourd’hui de devenir président de la Charte, c’est parce que je sais que nous allons continuer l’aventure d’une équipe soudée, qui œuvre en permanence à défendre, inventer, accompagner. Nous allons poursuivre les projets déjà initiés – et ils sont nombreux ! –, notamment ceux qui me tiennent à cœur : l’émergence des nouveaux talents, l’égalité et la diversité, mais aussi le chantier de plus en plus récurrent de la liberté d’expression, et des menaces qui pèsent sur les œuvres. Nous allons continuer d’interroger la question du statut des auteurs, de leur métier. Car oui, c’est un métier. Les auteurs et les autrices ne passent pas leur vie à attendre l’inspiration, debout face à la mer. Qui oserait encore le prétendre ? La Charte parle métier et argent, il n’y a là rien de sale. Prendre acte de notre réalité professionnelle n’entache en rien le plaisir qu’on prend à écrire, illustrer, traduire… Cela dit au contraire toute l’attention, tout le soin et tout l’amour que nous portons à ce que nous faisons.

Le collectif, sinon rien

Le secret de la vitalité de la Charte repose avant tout sur ses adhérentes et adhérents, les Chartistes. Plus que jamais, c’est vous qui pouvez relayer les informations, nous remonter les dysfonctionnements, rendre compte des écueils de votre protection sociale, des échanges avec vos partenaires – maisons d’édition, salons, médiathécaires, libraires – et également soutenir nos actions, qui bénéficient à tous les auteurs et autrices, tous secteurs confondus, et servent à donner à la littérature jeunesse la place qui est la sienne : un espace de liberté incroyable, qu’il nous faut préserver. Les portes de la Charte sont donc grandes ouvertes et le conseil d’administration n’attend plus que vous (on a des chouquettes et du café !)

Le CA de la Charte, 13 février 2019

Car s’il est une chose que mes premières années à la Charte ont confirmé, et dont je reste plus convaincu que jamais, c’est que, face à la solitude de l’écriture, mais aussi de la négociation, du doute, le seul salut est dans le collectif. À l’instar des autres dimensions de nos vies – famille, ami·e·s, collègues –, il nous faut nous soutenir, discuter, débattre et confronter nos points de vue avec bienveillance. Ce n’est qu’ensemble qu’on réussit à se sentir moins seul. Oui, je sais, c’est une tautologie, mais il n’est jamais inutile de le rappeler.

Sauver le livre, ensemble

Œuvrer ensemble, c’est aussi ouvrir la porte à tous nos partenaires. Dans l’esprit de la campagne vidéo « On a sauvé le livre ! » imaginée par la Charte à l’automne dernier, nous invitons toujours au dialogue les autres maillons de la chaîne du livre. En représentant les auteur·trice·s jeunesse, la Charte est au cœur de la chaîne. Nous continuons donc de nous mobiliser pour tisser des partenariats, inciter le secteur tout entier à s’interroger, à remettre en question ses pratiques. Et à fédérer les énergies positives.

Enfin, et cela mériterait un texte tout entier, je suis très heureux de reprendre le flambeau de Samantha Bailly, désormais ex-présidente de la Charte, et je tiens ici à saluer l’immense travail qu’elle a accompli (ainsi que celui de toutes celles et ceux qui l’ont précédée). Merci infiniment Sam, pour cette énergie déployée, et dont la Charte va continuer à bénéficier à travers ta position de vice-présidente de l’association et de présidente de la Ligue des auteurs professionnels.

Sam et moi avons toujours travaillé main dans la main. Que La Ligue et la Charte œuvrent de concert est donc une évidence. Quoi de plus normal quand la seule chose qui nous importe, c’est la défense des auteurs et des autrices. Et donc des livres.

 

 

Magda : Sortie le 10 janvier

© Terkel Risbjerg

Magda quitte la Picardie pour le Cotentin, où ses parents ont racheté le café du village.
Si ces derniers s’intègrent rapidement à leur nouvel environnement, Magda, elle, a de gros soucis :
la Picardie lui manque, personne ne
la comprend et les enfants éclatent de rire dès qu’elle ouvre la bouche.
Parviendra-t-elle à trouver sa place ?

Illustré par Terkel Risbjerg

 

RENCONTRES

Samedi 26 janvier. De 15h à 18h.
Librairie Martelle. Amiens.

Samedi 2 février. De 10h30 à 12h30.
Librairie Ryst. Cherbourg-en-Cotentin.

 

Automne-Hiver 2018-2019 : Demandez le programme !

Le point sur les rencontres de ces prochaines semaines

  • Vendredi 30 novembre
    Maubeuge : rencontres avec les primaires et les collégien.ne.s autour de la lutte contre les discriminations
  • Jeudi 10 janvier
    Coulommiers : Rencontre avec les élèves dans le cadre du Prix Minotaure
  • Jeudi 10 janvier
    Sortie du roman Magda, chez Auzou
  • Vendredi 8 mars
    Annonce & Remise du Prix Cherbourg Égalité, en partenariat avec la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse
  • Vendredi 22 mars
    Grenoble. Congrès de l’Association des professeur.e.s-documentalistes de l’Éducation nationale (ADPEN)
    Conférence : la Publication numérique, nouvel edlodarado des auteur.ice.s ?

Allez hop ! Au boulot !

 

 

Passerelle(s) vers le Limousin

Prix Passerelle(s)

Chouette, Qui veut la peau de Barack et Angela est sélectionné pour le Prix Passerelle(s), qui réunit plus de 2 000 élèves de 20 établissements !
À cette occasion, j’aurai la chance de rencontrer les 17 et 18 mai des  lecteurs de Limoges, Uzerche, Beynat et Lubersac !


De quoi découvrir plus en détail une région que j’aime déjà beaucoup.


Rencontre-dédicace

Et pour démarrer les hostilités, rendez-vous dès le mercredi 16 mai pour une rencontre dans le cadre de la librairie Rêv’en Pages.
Mercredi 16 mai
15h-17h
Libraire Rêv’en Pages.

 


 

Valence Scénario : Semaine marathon

Valence Scénario
Du mercredi 4 au samedi 7 avril, Valence accueille la 21e édition du festival international des scénaristes.
L’occasion de célébrer le scénario sous toutes ses formes et, comme souvent, de se raconter des histoires.


Cadavre exquis :
le fil rouge des festivaliers

Chaque soir, j’animerai pour le compte de l’association Séquences 7 le Cadavre exquis. Créé par la Mafia Princesse, c’est l’occasion de se retrouver entre scénaristes, festivaliers et habitants de Valence pour écrire en direct 3 épisodes d’une même série. Joués par les ligues d’improvisation de la ville.

Mercredi 4 avril. 20h
Épisode #1. Lézarts Café

Jeudi 5 avril. 20h
Épisode #2. Le Cause toujours

Vendredi 6 avril. 20h
Épisode #3. Un air de famille

Samedi 7 avril. 14h
L’intégrale. Chapiteau du Festival


Rencontre-dédicace

Valence Scénario sera aussi l’occasion de discuter avec mes jeunes et moins jeunes lecteurs lors d’une rencontre-dédicace.
Vendredi 6 avril
15h-18h
Libraire L’Étincelle.